Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/festivaluq/www/config/ecran_securite.php on line 283
Les Lycéens - Festival du Film de Sarlat

26ème édition du 14 au 18 novembre 2017

Festival du Film de Sarlat

  • Jean-Michel Bertrand avec les lycéens
  • Jean-Patrick Benès pour le film « Arès »
  • Conférence avec Jean-Claude Larrieu
  • L'équipe du film « La fine équipe »

Le programme lycéen

Vous pouvez télécharger le programme prévu pour les lycéens.

Le film du bac 2017 : Charulata de Satyajit Ray

Réalisateur, écrivain et conpositeur indien bengali, Satyajit Ray est une figure évidente de la polyphonie culturelle aux résonances multiples : mélange historique, mélange référentiel, mélange des cultures où sa formation ancrée dans l’indianité se combine avec son ouverture sur l’occident.

Charulata, réalisé en 1964, obtient en 1965 l’Ours d’Argent à Berlin ; le réalisateur lui-même le tient pour son plus beau film. Cette oeuvre cinématographique, adaptée de la nouvelle "Nastanirh" de Rabindranath Tagore publiée en 1901, plonge le spectateur dans l’Inde de la deuxième partie du XIXe siècle.

Clin d’oeil au cinéma indien

La grande ville
Subrata Mazumdar, modeste employé de banque à Calcutta, a du mal à subvenir aux besoins de sa famille. Enfreignant les traditions, sa femme Arati se décide à chercher du travail et devient représentante en porte à porte. Son mari accepte mal cette situation mais suite à un krach, il est licencié et le travail de sa femme devient d’autant plus nécessaire. C’est alors qu’une collègue anglaise d’Arati est victime d’une injustice de leur patron. Par solidarité pour elle mais au risque de perdre son propre emploi, Arati décide de prendre sa défense...

Siddharth
En envoyant Siddharth, son fils de 12 ans, travailler illégalement à Mumbaï, Mahendra son père, un réparateur de sacs ambulant, est soulagé financièrement. Mais quand Siddharth ne rentre pas comme prévu, Mahendra apprend qu’il a pu être enlevé par des trafiquants d’enfants. Sans le sou et aucun réseau de connaissances, il voyage à travers l’Inde à la recherche de son enfant, avec l’espoir qu’il lui reviendra sain et sauf.

The Lunchbox
Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère.

Masaan
Bénarès, la cité sainte au bord du Gange, punit cruellement ceux qui jouent avec les traditions morales. Deepak, un jeune homme issu des quartiers pauvres, tombe éperdument amoureux d’une jeune fille qui n’est pas de la même caste que lui. Devi, une étudiante à la dérive, vit torturée par un sentiment de culpabilité suite à la disparition de son premier amant. Pathak, père de Devi, victime de la corruption policière, perd son sens moral pour de l’argent, et Jhonta, un jeune garçon, cherche une famille. Des personnages en quête d’un avenir meilleur, écartelés entre le tourbillon de la modernité et la fidélité aux traditions, dont les parcours vont bientôt se croiser...

Les conférences par Martine Armand

Le cinéma indien : approches et perspectives
Martine Armand, ancienne assistante de Satyajit Ray et éminente spécialiste du cinéma indien. En savoir plus

Analyse de "Charulata" et de l’oeuvre de Satyajit Ray
Egalement animée par Martine Armand.

Biographie de Satyajit Ray

L’Inde, le plus gros producteur de films au monde (principalement à Chennai et Mumbai), est célèbre pour son cinéma populaire (appelé ensuite Bollywood) chanté et dansé. Satyajit Ray s’est toujours tenu éloigné de cette industrie en abordant d’emblée le cinéma d’auteur et en restant fidèle à sa région (le Bengale) et Kolkata, autrefois Calcutta, où il naît en 1921.
Issu d’une famille d’écrivains, amis du poète Rabindranath Tagore il est l’héritier de la Renaissance bengalie, mouvement progressiste qui dénonça le système de castes, lutta pour l’émancipation de la femme (thème de La Grande ville et Charulata) et œuvra pour l’indépendance de l’Inde. En savoir plus

Filmographie(s) de Satyajit Ray

Courts et moyens métrages :
1965 : Two (téléfilm)
1972 : The Inner Eye (Documentaire)
1976 : Bala (Documentaire)
1981 : Pikoor Diary (Téléfilm)
1987 : Sukumar Ray (Documentaire)

Longs métrages :
1955 : La Complainte du Sentier (Pather Panchali)
1956 : L’Invaincu (Aparajito)
1958 : Le Salon de Musique (Jalsaghar)
1958 : La Pierre Philosophale (Paras Patha)
1959 : Le Monde d’Apu (Apur Sansar)
1960 : La Déesse (Maharajdevi)
1961 : Les Trois Filles (Teen Kanya)
1962 : Kanghenjunga
1962 : Expédition (Abhijan)
1963 : La Grande Ville (Mahanagar)
1964 : Charulata
1965 : Le Saint
1965 : Le Lâche (Kapurush)
1966 : Le Héros (Najak)
1967 : Chiriakhana
1969 : Les Aventures de Goopy et Bagha (Goopi Gyne Bagha Byne)
1970 : Des Jours et des Nuits Dans la Forêt (Aranyer Din Ratri)
1970 : L’Adversaire (Pratiwandi)
1971 : Sikkim
1972 : Company limited (Seemabaddha)
1973 : Tonnerres Lointains (Ashani Sankett)
1974 : La Forteresse d’Or (Sonar Kella)
1976 : L’Intermédiaire (Jima Aranya)
1977 : Les Joueurs d’Echecs (Shairanj Ka Kilhari)
1979 : Le Dieu Eléphant (Joi Baba Phelunath)
1980 : Le Royaume des Diamants (Heerak Rajar Deshe)
1981 : Délivrance (Sedgati)
1984 : La Maison et le Monde (Ghare-Baire)
1989 : Un Ennemi du Peuple (Ganashatru)
1990 : Les Branches de l’Arbre (Shaka Proshaka)
1991 : Le Visiteur (Agantuk)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les ateliers du savoir, animés par des professionnels, permettent aux lycéens d’aborder différents aspects de la création cinématographique. Chaque lycéen choisit un atelier parmi ceux proposés.

De la fiction au documentaire

Avec Safy Nebbou, réalisateur
L’atelier commencera par la projection du documentaire Ensemble c’est possible (doc. 28’ France/Mali/ Liban), réalisé par Safy Nebbou pour l’ONG Solidarité Laïque et qui concerne deux écoles : une au Liban et l’autre au Mali.
Réalisateur et scénariste, SAFY NEBBOU est né à Bayonne. En 2003, il réalise son premier long métrage : Le Cou De La Girafe. En 2008, il réalise l’Empreinte De L’Ange, avec Sandrine Bonnaire et Catherine Frot et réalise Enfances avec Elsa Zylberstein. En 2010, c’est la sortie de L’Autre Dumas, qu’il co-écrit avec Gilles Taurand ; et dans lequel il met en scène Gérard Depardieu, Benoit Poelvoorde et Dominique blanc. En 2012, Safy Nebbou écrit et réalise le drame Comme Un Homme avec Emile et Charles Berling. En juin 2016, il réalise Dans les forêts de Sibérie, film d’aventure adapté du livre éponyme de Sylvain Tesson avec Raphaël Personnaz, qu’il va mettre en scène au théâtre de l’Oeuvre, avec Laetitia Casta dans Scènes de la vie conjugale de Bergman. Il écrit actuellement pour le cinéma, l’adaptation du roman de Camille Laurens : Celle que vous croyez.

La lumière au cinéma

Avec Jean-Claude Larrieu, directeur de la photographie
"J’ai passé ma jeunesse jusqu’à 21 ans dans un village aux pieds des Pyrénées, le cinéma semblait alors un rêve inaccessible. C’est au moment de mon service militaire à l’ECPA, ensuite comme opérateur de reportage découvrant le monde, que j’ai appris mon métier. Au début des années 1980, j’ai signé pour la première fois, l’image d’un long métrage et plus de 50 films plus tard, ma passion reste intacte. Voici les trois derniers films sur lesquels j’ai collaboré. Nobody want’s the night d’Isabel Coixet. Floride de Philipe Le Guay. Silencio de Pedro Almodóvar. The bookshop d’Isabel Coixet."

L’écriture du scénario

Avec le scénariste Gilles Taurand
Gilles Taurand a notamment travaillé avec André Téchiné ("Hôtel des Amériques", "Les Roseaux Sauvages", "Les Voleurs", "Alice et Martin", "Les Egarés") mais aussi Anne Fontaine ("Nettoyage à Sec"), Christophe Honoré ("La Belle Personne", "Les Malheurs de Sophie"), Benoît Jacquot ("Les Adieux à la Reine") ou encore Katell Quillévéré avec qui il a adapté "Réparer les Vivants" le livre de Maylis de Kerangal.

La post-production et l’étalonnage

Avec Jerome Brechet
« Après un stage en étalonnage au sein du laboratoire Eclair, j’ai commencé ma carrière en tant que etalonneur rushes au laboratoire Ltc. J’ai également travailler au laboratoire Arane. J’ai aujourd’hui plus de 40 films à mon actif. L’arrivée et la démocratisation du numérique m’a amené à me diversifier et connaitre toutes les étapes de la post-production. J’ai la chance d’avoir travaillé avec une partie des plus grands réalisateurs (Cedric Klapisch, Brett Ratner, Woody Allen, Lasse Halström, Luc Besson, Olivier Megaton) et directeurs photo du monde (Linus Sandgren, Enrico Lucidi, Pierre Aïm, Jim Michael Muro, Christophe Beaucarne) ».

Le webdocumentaire

Avec Samuel Bollendorf
Samuel Bollendorf a obtenu le visa d’or du webdocumentaire pour "Le grand incendie". Découvrez le site de Samuel Bollendorf en cliquant ici.

Perspectives et métiers de la restauration de films

Avec Jean-Pierre Neyrac
Jean-Pierre Neyrac est Président de Gindou Cinéma et membre du Conseil Scientifique et Technique de la Cinémathèque Française. Il a été Président de Centrimage (groupe de post production cinéma et télévision), Ancien président de la CST (Commission Supérieure Technique), de l’École Nationale Supérieure Louis Lumière et de l’ANATEC. Des extraits d’un film restauré montreront les étapes du travail de restauration.

L’acteur de cinéma

Avec Jérôme Genevray et Franck Victor
Jérôme Genevray a réalisé plusieurs courts métrages qui ont été primés et diffusés notamment sur Canal+ et à la Semaine de la Critique à Cannes. Il a créé le Workshop Cinema pour entraîner les comédiens et les réalisateurs et a enseigné à l’École de la Cité (Cité du Cinéma). Il a rédigé les livres Cinéma Guérilla et A la manière des grands réalisateurs. Également scénariste, il a écrit une comédie romantique pour UGC, collabore comme consultant scénario pour SND / M6 Films.
Franck Victor a réalisé 7 courts métrages dont Charmante Mira primé dans de nombreux festivals. Il a également été comédien pendant de nombreuses années au théâtre, à la télé et au cinéma. Ancien professeur des cours Florent où il a enseigné la scène et le jeu à la caméra il a aussi été professeur de direction d’acteurs à l’ESRA. Il vient de terminer “Mean” son dernier court-métrage tourné à New-York.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Il s’agit de courts métrages d’une durée de 8’ maximum, réalisés par les élèves dans le cadre de leur enseignement en vue du baccalauréat. Ils sont soumis au vote d’un jury de professionnels.

La compétition 2016 :

BAYONNE - Lycée René Cassin
270 jours plus tard (Fiction 6’26)
Entendre, s’entendre, attendre…

BRIVE - Lycée d’Arsonval
Masque (Fiction 7’31)
Quand un agent immobilier s’ennuie, les contrats ne suffisent plus.

LIMAY - Lycée Condorcet
Un mal pour un bien (Fiction 7’52)
Matia, un jeune croate, est sans-papiers sur le territoire français. En se rendant à la préfecture, il trouve une carte d’identité oubliée par une jeune fille.

MEUDON - Lycée La Source
L’Amour et la violence (Clip 5’33)
Thomas, un lycéen fan de vélo, s’interroge : que doit-il « faire de sa vie, de son adolescence » ? D’après une chanson de Sébastien Tellier.

METZ - Lycée de la Communication
En quête d’identité (Documentaire 7’49)
S’interroger sur la création artistique avec Danielle Lacradère, « chercheuse d’art et partageuse d’expériences ».

MIRECOURT - Lycée Jean-Baptiste Vuillaume
Amnésia (Fiction 6’09)
Depuis ce jour-là, Louise ne se souvient plus de rien…
Pourtant, la mémoire va brusquement lui revenir.

MONTIGNY LES METZ - Lycée jean XXIII
Le monde d’Hadrien (Documentaire 8’)
Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants mais peu d’entre elles s’en souviennent.

NANCY - Lycée Henri Poincaré
Inaudible (Fiction 8’36)
De la perte d’un sens.

REIMS - Lycée Clémenceau
Loup (Fiction 8’)
La nuit, reprendre son souffle. Le jour, la foule. Attendre la nuit.

SAINT DENIS – Lycée Suger
Homeless (Documentaire 7’30)
Différents témoignages de gens de tout âge et de toute condition sociale abordent le thème des sans-abris.

SARLAT – Lycée Pré de Cordy
Le conte des 3 frères (Fiction 8’)
Le conte raconte l’histoire de 3 frères magiciens qui rencontrent la Mort au sortir d’une grotte. Elle était en colère après eux et imagina un plan machiavélique pour se venger.

JURY POUR LE PRIX DU MEILLEUR FILM LYCÉEN

MARIE-HÉLÈNE ROUAUX
Conseillère pour l’éducation artistique et culturelle à la Direction régionale des affaires culturelles d’Aquitaine (DRAC-Service déconcentré du ministère de la culture et de la communication).

JEAN BOUCARD
Jean Boucard est Président de la Caisse Locale Groupama de Périgueux, ex-Président de la Fédération Départementale de la Dordogne, ex-Vice-Président Régional et ex-administrateur National de Groupama, il a quitté ces missions en 2015. Il est aussi l’ancien Directeur du Centre de Formation Professionnelle Agricole pour Adultes (CFPPA) et du Centre Départemental de Formation Agricole d’Apprentissage (CDFAA) du Lycée Agricole de Coulounieix-Chamiers. Il a créé pendant sa carrière deux entreprises, l’une en formation/insertion : AFAC 24 et l’autre spécialisée en prestation de services aux entreprises : STS 24. Il participe également à des missions en Afrique (Bénin - Cameroun) dans le cadre de l’Association Française pour le Développement International (AFDI).

MICHEL VITTOZ
Après s’être exercé à la plupart des métiers du théâtre, Michel Vittoz devient dramaturge au Théâtre du Miroir pour lequel il traduit Hamlet, Le Roi Lear de William Shakespeare et Le Grand Macabre de Ligeti. Il travaille ensuite pour l’Opéra National de Bruxelles et collabore chaque saison à la mise en scène de trois opéras. Finalement, il devient dramaturge indépendant à partir de 1985 et collabore régulièrement avec Alain Françon pour lequel il traduit 9 pièces d’Edward Bond et Petit Eyolf d’Ibsen. Il est artiste associé du Théâtre National de la Colline jusqu’en 2009.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les petites séquences 2016 à découvrir

Nous vous invitons à visualiser les Petites Séquences 2016 tournées par les lycéens. Nous vous rappelons que le thème de cette année était "Hors Champs"...

Le cahier des charges des petites séquences

L’atelier des "petites séquences" met les lycéens en situation de réalisation dans des conditions précises.

  • Nombre de petites séquences : 10.
  • Durée d’une petite séquence : 3 min maximum.
  • Un thème imposé différent chaque année.
  • Equipe de réalisation : 6 élèves de Terminale cinéma audiovisuel d’un même lycée. Dix lycées sont retenus en juin.
  • Ecriture du scénario en octobre.
  • Une demi-journée de tournage encadrée par un réalisateur professionnel.
  • Une demi-journée de montage encadrée par un monteur professionnel.
  • 2 comédiens professionnels pour les personnages principaux.
  • Tous les tournages se font dans différents lieux de la ville de Sarlat.

Téléchargez le cahier des charges des petites séquences en cliquant ici.

Les lycées retenus

Les lycées retenus pour la 25ème édition du Festival sont : Lycée de la Communication de Metz, Lycée Jean XXIII de Montigny lès Metz, Lycée Gabriel F de Foix, Lycée Condorcet de Limay, Lycée La Source Meudon, Lycée Max Linder de Libourne, Lycée Sainte Clotilde de Strasbourg, Lycée Arsonval de Brive, Lycée Stendhal d’Aiguillon, Lycée Jean Monet de Franconville.

Jury pour le prix du meilleur scénario des petites séquences

BRUNO HODEBERT
Coordinateur des études à l’ESEC à Paris depuis 10 ans et responsable pédagogique de l’année préparatoire et des sections production et scénario, Bruno Hodebert a été pendant 15 ans producteur de films. Il a ainsi participé à la production d’une vingtaine de courts métrages et 7 longs métrages dont Bernie d’Albert Dupontel (1996), Buud Yam de Gaston Kaboré (1997), Le monde de Marty de Denis Bardiau avec Michel Serrault (2000), L’origine du monde de Jérôme Enrico avec Roschdy Zem (2001).

PIERRE-HENRI ARNSTAM
Journaliste, Pierre-Henri Arnstam a travaillé durant plus de 37 ans dans le service public de l’audiovisuel : ORTF, Antenne 2 puis France 2. Il a été reporteur, puis responsable d’édition du JT. Nomme rédacteur en chef par Pierre Desgraupes, il sera à deux reprises directeur de la rédaction de la deuxième chaine, en 1985 et 1986, puis de 1998 à 2001. Dans l’intervalle, il a été responsable des émissions exceptionnelles et à ce titre il a créé notamment le Téléthon avec Jean-Pierre Spiero, La Nuit des Etoiles avec Hubert Reeves et les Championnats d’Orthographe avec Bernard Pivot. Il préside actuellement le Festival du Film de Sarlat, le bureau d’accueil des tournages du Lot-et- Garonne et l’agence régionale du livre et du cinéma (ECLA). Il est aussi le maire de Villeréal.

LUCILE DE CALAN
Après avoir travaillé pour le spectacle vivant en France et au Canada (Festival d’Avignon, Théâtre Denise-Pelletier à Montréal), Lucile de Calan collabore à l’organisation de festivals de cinéma (Festival International du Cinéma Indépendant de Buenos Aires) et de compagnies de théâtre en Argentine. Actuellement responsable de la programmation du Festival Biarritz Amérique Latine, elle participe à l’organisation du Festival du Film de Sarlat.

Les petites séquences de 2015